LE WÈDO D’AYIDA

image

image

Si l’arc-en-ciel qui succède à la pluie est splendide celui qui naît de notre conscience de sa beauté est incomparable.

Comme disait Paulo coelho “celui qui veut voir l’arc-en-ciel doit aimer la pluie”. Et c’est le cas de notre artiste aujourd’hui. Il a su aimé sa culture et l’a embrassé.

Le naturel et le spirituel se marient dans le cours ordinaire de la vie comme un arc-en-ciel fondant dans limpidité de l’air. Il y a un arc-en-ciel dans le cœur de Mackenley. Entre lui et l’art la magie se dévoile aux rythmes passionnés de son style qui fait ressortir ses émotions les plus fortes.

Ses représentations les plus vivantes à travers lesquelles il nous fait visiter un monde aux couleurs différentes. Ainsi l’histoire de sa terre natale.

Mackenley Darius était un étudiant à ENARTS (Ecole Nationale des Arts)de 2013 à 2017.

En 2014 il a commencé à travailler en tant que designer pis en novembre 2015, il a participé dans la formation et dans l’exposition des travaux rendant le Workshops avec Esa SEPTANTE CINQ, ENSAV la cambre à Belgique (Bruxelles), ENRTS (Haiti).

Il a aussi participé dans la Carifesta Xll éditions sous la direction de Promart Haïti. En janvier 2016, il a participé comme designer dans le Festival 4 Chemin.

Darius n’a pas fini de montrer qu’il est le WÈDO , car il a été gagnant du concours de peinture de l’Hôtel Karibe Convention Center en 2014, puis 2016- 2017 gagnant du concours de la Sogebank pour le département de l’Ouest, encore, il a décroché le titre de champion national de peinture historique avec le portrait de Sanite Belair, concours organisé par le ministère de la culture régionale Nord en collaboration avec les alliances françaises et l’Institut Français d’Haïti et le ministère de le culture.

Janvier 2017 il a été à la formation démocraturiste organisée par l’Ambassade des États-Unis avec le caricaturiste Canadien Guy Badeaux.

Tout au long de sa carrière, il a fait preuve de ténacité et de vitalité offrant à la culture haïtienne une visibilité hors du commun.

Passionné de l’art depuis son enfance, il a crée son premier modèle à travers les magasines que son père ramenait à la maison. Ainsi il a commençé à faire une place dans le monde des artistes. Dessin,design,caricature et la photographie projettent ses émotions, surtout les interdits de la société.

AYIDA collection une collection qui porte le nom de la déesse de la richesse. Déesse de la rosée, des vapeurs terrestres et de rayons de lumière(Arc-en-ciel). Celle qui fait des bulles de silence dans le deserts des bruits.

Ayida a mis son empreinte comme compagnie responsable de maquillage pour la réalisation de certaines vidéos. Collaboration avec Pascal Théard, pour la réalisation de la vente-signature de «Enèji», le tout premier album studio de Niska.  Elle a aussi conçu des vêtements pour des personnalités publiques Haïtiennes.

Pourquoi ce nom?

– “Parce-que Ayida est la déesse de la fécondité”.

En parlant de fécondation l’équipe Ayida organisera sa première réalisation qui sera la Fashion Street. Selon Amos Exumé le coordonnateur du programme ce sera un défilé pour pouvoir vendre la mode haïtienne au beau milieu de la rue non dans une salle sur une passerelle.

Il n’y a pas encore de date retenue pour cet évènement. Rester connecter avec l’association Ayida collection via les réseaux.

Florwing Oge

Messages pour vous qui lisez

Beaucoup de chemins mènent à la réussite mais un seul mène immanquablement a l’échec, celui qui consiste à vouloir plaire aux autres.
#Faîtescequevousaimez
#florwingam
#Ayidacollection
#Florwingoge
http://www.florwingam.com

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s